Article publié depuis Overblog

Publié le 26 Mai 2014

Cas AFR, acrylique sur toile, 116x178cm, 2011

Au départ une image factuelle des média d'information si courante que plus personne s'en soucie. Par les outils de la peinture, d'une perturbation symbolique, l'image devient peinture d'histoire et de fable, horreur du bourreau manipulé, du martyr réitéré, scène d'une réalité à la géographie mal situable.

Cas USA, acrylique sur toile, 116x178cm, 2011.

Cas comme un tableau des refoulés, du cérémonial des regards vides, du linge amidonné, de la table dressée. Icône de la vanité du jugement, de son grotesque, du rire-clown dans un ordre sans pardon. Mais qui endosse le costume : les autres ou soi même ?

Corpuscule », acrylique sur toile, 120x150cm, 2009.

Sommes peuplades de paysages et de luttes intérieures. Ici cette psychomachie prend l'allure d'une vision fantasque entre iconographie ancienne et mythologie contemporaine, entre profil menaçant et athlètes cagoulés.

État de fait, triptyque, acrylique sur toile, ensemble 350X146cm, 2010

Fresque allégorique d'une fuite en avant de l'occident. Au centre une goinfrerie vorace, des flonflons désuets et risibles, puis les marges, à gauche celles qui nous entourent, les laissés pour compte et les précaires, à droite celles des pays étrangers, la guerre et les atrocités, dont on tire les ficelles.

Histoire: la chute,acrylique sur toile, 195X114cm, 2009

Chute de corps, ceux de l'Histoire et de sa mémoire difficile, de la discrimination : ku klux klan, colonisation, camp de Dachau...Ce groupe se vrille, tel un retable baroque d'une barbarie chue sur les rives d'une Loire au courant flegmatique.

Rédigé par Franck Charlet

Repost 0
Commenter cet article